L’assurance-vie ploie mais ne rompt pas

Assurance vie

Malgré une collecte négative en 2020, ses qualités intrinsèques lui permettent encore de dominer la concurrence. L’assurance-vie a vécu une année 2020 difficile (crise de la Covid-19, baisse de la collecte au profit du livret A...), mais reste de loin le placement préféré des Français. C’est qu’elle conserve de nombreux attraits, parmi lesquels la solidité des fonds euros (même si leur part diminue), la diversification des placements qu’elle permet (unités de comptes, immobilier, obligations, trackers, fonds d’infrastructures,...) ou les possibilités de transmission qu’elle offre. Plus globalement, elle sert aussi à financer les entreprises et l’indépendance financière du pays. Et cette prééminence devrait continuer, à moins qu’un nouveau venu, le PER individuel, ne vienne jouer les trouble-fête.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.