Placements : le risque calculé

Gestion de patrimoine

Dans un environnement de taux bas, accepter une part de risque est nécessaire.


Les crises successives de 2008 (subprimes), 2011 (dettes souveraines) et 2020 (covid) ont bouleversé durablement l'univers de la finance. Les Françaises ont-ils-elles fait évoluer leur comportement d'épargne vers des placements plus risqués mais plus rémunérateurs ? Il semblerait que oui, mais à la marge.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.